STORE CHECK

Visite du 1er "Carrefour City Café"

11 mars 2011

 

Visite du premier Carrefour city café, ouvert au centre de Bordeaux (rue Sainte Catherine) par l’agence Design Day.

Après Monoprix et ses Dailymonop ou le duo Relay-Casino avec Chez Jean, Carrefour s’est lancé à son tour dans le concept hybride supérette-petite restauration. Le distributeur n’a pas mégoté. Carrefour city café est un concept à part entière et non une pâle déclinaison de Carrefour city. Avec une originalité : le magasin est scindé en deux dans le sens de la longueur : à gauche la restauration, à droite la supérette.

Inspiré de Carrefour City, Carrefour City Café est une enseigne 100% centre-ville et 100% gustative. Une sélection de produits adaptés au principe de la consommation immédiate, sur place ou à la maison. Les espaces de restauration sont confortables, modernes et branchés : wifi et tablettes tactiles, pour manger seul ou en groupe. Le tout conforme aux valeurs de Carrefour, qualité, sélection des produits, compétitivité prix.

Une politique discount affirmée : situé rue Sainte-Catherine, longue rue piétonne jalonnée de nombreux snacks, sandwicheries et autres kebabs, le Carrefour city café revendique son positionnement discount : café bio à 0,50 €, sandwichs maison à partir de 1 €, bouteille d’eau 50 cl offerte pour la commande d’une formule repas.

Un parcours client cohérent, deux magasins en un : le magasin est scindé dans sa longueur en deux parties : à gauche la supérette, à droite l’espace petite restauration sur place. A gauche de l’entrée, un petit meuble froid où l’offre de produits à consommer sur place évolue dans la journée : croissants, tartines et jus d’orange le matin, sandwichs le midi, etc. Tartines et sandwichs présentés ici sont fabriqués sur place dans un laboratoire situé au-dessus du magasin.Le parcours client se poursuit par une gondole basse présentant des snacks salés pour une consommation sur place ou à emporter : biscuits apéritifs, chips, mini-saucissons secs. L’enseigne a opté quasi systématiquement pour des petits conditionnements. Coté restauration le magasin dispose au total d’une cinquantaine de places assises, hors terrasse où des tables sont disposées.A noter les tables hautes en bois avec prises murales pour brancher un ordinateur (Wifi gratuit). La partie restauration inclut de petites alcôves rehaussées d’une lumière tamisée dont la couleur et l’intensité varient dans la journée.Le comptoir caisses en bois est situé au centre du magasin. On remarque au mur un écran plat diffusant les offres promos du magasin pour favoriser le rebond dans la vente (la bouteille d’eau gratuite pour la commande d’une formule repas par exemple).

Staff : le magasin emploie sept personnes en équivalent plein temps dont une salariée confectionnant les tartines et les sandwichs dans le laboratoire.

Conception Design Day - Sources et crédits photo Linéaire [F. C.-L.] et Design Day

Ce qu’on en pense ?

Même si Brio attendait de Carrefour un concept plus ambitieux, la partie restauration est très réussie, accueillante et fonctionnelle, même si peu différenciante (volonté de l’enseigne ?). La supérette du Carrefour city café est plus classique. Il se dit que le distributeur envisagerait de revoir l’aspect un peu terne du concept (mobilier noir). On trouve peu de produits originaux dans l’offre proposée même si le magasin aligne quelques références pointues...on a envie de penser que Carrefour city café ne soutient pas la comparaison avec un dailymonop de même taille. Le distributeur envisagerait de rectifier le tir. Reste cependant à mesurer a performance commerciale du concept.